Poisson et petits pois, au coeur de la transmission intergénérationnelle

Culture | mardi 28 novembre 2017

Une pièce qui interroge sur la relation parfois complexe entre mère et fille

Cette pièce roumaine, adaptée avec brio par Slimane Kacioui, interroge sur la relation parfois complexe entre mère et fille. Comment parvenir à briser les silences et les non-dits pour pouvoir avancer ?

Deux comédiennes à la complicité évidente, des répliques qui fusent et un spectacle fédérateur à souhait : voilà ce qui attend les spectateurs du Beffroi le 10 décembre, avec cette pièce à la fois drôle, émouvante et optimiste, adaptée en France après dix ans de succès international.

Des sujets universels abordés avec intelligence

Marthe, interprétée par la talentueuse Marie-Hélène Lentini, ne supporte plus de voir sa fille Mathilde (Dorothée Martinet) souffrir en commettant les mêmes erreurs que les siennes. Décidée à agir, elle profite d’une visite de Mathilde, qui vient lui déposer ses courses deux fois par semaine, pour briser le cycle qu’elle voit se répéter.

Sa décision est prise : elle va la pousser à réagir en lui confiant ses propres expériences sur son passé et sa vie de femme. Car Marthe le sait, le non-dit et la résignation sont les pires ennemis du couple. Mais venir à bout du schéma familial n’est pas si simple !

Et si son avis, livré avec autant de sincérité que de cruauté, peut tout changer pour Mathilde, ces confessions sans concession risquent de faire de la peine aux deux femmes. Doit-on aider quelqu’un qu’on aime même si cela le fait souffrir ?
La pièce pose cette question très sérieuse, sans se départir de son humour. Au-delà du seul rapport mère-fille, elle aborde des thèmes universels qui peuvent parler à toutes les sensibilités : la transmission, le rapport à l’autre ou encore la fidélité.

Une pièce saluée par la critique au Off d’Avignon

Poisson et petits pois parvient à faire passer les spectateurs du rire aux larmes. Chacun peut retrouver, dans la mère acariâtre ou la fille dépassée, un membre de sa propre famille. C’est là toute l’intelligence de cette comédie de moeurs fédératrice, qui oscille entre amour, humour, pudeur et maladresse.

Jouée pendant dix ans, de Bucarest à Broadway, et plusieurs fois récompensée, la pièce est aujourd’hui adaptée en France, grâce au formidable travail du metteur en scène Slimane Kacioui. Le public ressort à la fois ravi et envieux de ces échanges vifs, qui viennent briser un trop long silence.

« Une pièce émouvante et drôle à la fois qui fait du bien », « incontestablement une réussite tant sur le plan de l’écriture que de l’interprétation », « un duo féminin qui fonctionne à merveille », pouvait-on lire parmi les commentaires enthousiastes publiés il y a quelques mois dans la presse locale, après les représentations programmées au Festival Off d’Avignon.

Dimanche 10 décembre à 16h00
Le Beffroi – Salle Moebius - 2, place Émile Cresp
En billetterie individuelle : de 10 à 25 €

Partager sur

Partager sur Facebook Partager sur Twitter