Le Centre d'action sociale s'engage contre la précarité energétique

Solidarités | mercredi 24 mai 2017

La Ville de Montrouge fait de la lutte contre la précarité énergétique une de ses priorités. Retour sur ses actions

La Ville de Montrouge fait de la lutte contre la précarité énergétique une de ses priorités. Qui est concerné ? Quelles sont les solutions mises en oeuvre ? Le point sur les actions de son Centre d’action sociale

12 millions de personnes sont, en France, en situation de précarité énergétique. Concrètement, ces personnes éprouvent des difficultés à payer leurs factures de gaz ou d’électricité et se retrouvent régulièrement confrontées à des impayés importants.
Les demandeurs d’emploi, les familles monoparentales et les personnes seules sont davantage touchées. Cette problématique a été mise en évidence lors de la réalisation du bilan annuel sur les besoins sociaux des habitants réalisé par le Centre d’action sociale (CAS). Ce dernier a donc souhaité mettre en oeuvre des solutions pour tous.

Informer, sensibiliser aux bonnes pratiques

Comment se sortir d’une situation de précarité énergétique ? Une prise de conscience est une première étape indispensable. Les personnes souffrant de la précarité énergétique sont souvent mal informées. Le CAS a donc décidé de lancer une campagne d’information sur la réduction des dépenses énergétiques.

Ainsi, une brochure et une exposition ont été proposées pour sensibiliser les populations et présenter des solutions. Des ateliers collectifs animés par la conseillère en Économie sociale et familiale du CAS seront bientôt proposés à des publics concernés : présentation des écogestes, aide à la lecture des factures, informations sur les aides financières, etc., à travers des actions ludiques, concrètes et attractives.

Les trucs et astuces pour réduire sa facture

De nombreuses solutions simples existent pour réduire sa consommation d’énergie et faire baisser ses factures. En voici quelques-unes, que vous pouvez facilement mettre en pratique.

• Utilisez des ampoules basse consommation ou des LED qui durent trois fois plus et consomment trois fois moins,
• Ne laissez pas vos appareils électriques en veille (ordinateur, télévision, cafetière, micro-ondes, chargeurs de téléphone portable, etc.), cet état de veille représente ¾ de leur consommation. Des multiprises avec interrupteurs ou des prises « coupe-veille » peuvent être un achat intelligent,
• Lors d’un achat, privilégiez des appareils électroménagers économiques en énergie,
• Pensez à dégivrer régulièrement votre frigo : si le givre est important, cela peut augmenter la consommation de 30%,
• Diminuez le chauffage de 1°, vous économiserez alors 7% sur la facture de chauffage,
• Évitez de couvrir ou d’obstruer les radiateurs avec des objets ou des vêtements, pensez aussi à les dépoussiérer régulièrement : vous améliorerez leur efficacité,
• Mettez un boudin de mousse le long de la porte d’entrée et fermez les rideaux et les volets dès la tombée de la nuit. Cela peut réduire les déperditions de chaleur de 15 à 50%.

Les aides en cas de difficultés importantes

En cas de difficultés importantes, une aide financière peut également être apportée par le département des Hauts-de-Seine à travers le Fonds de solidarité pour le logement (FSL). La demande doit obligatoirement être effectuée par un travailleur social. À Montrouge, la première porte d’accueil est donc celle de l’EDAS (Espace départemental d’actions sociales) situé au Pôle santé solidarité. Le travailleur social constitue un dossier présentant une évaluation de la situation du demandeur appuyée par des justificatifs.

Une aide financière complémentaire et ponctuelle peut également être accordée par le Centre d’action sociale pour faciliter le règlement des factures. Lorsqu’il est saisi, le CAS examine la demande lors de sa commission hebdomadaire. Grâce à un partenariat avec le SIPPEREC (Syndicat intercommunal de la périphérie de Paris pour les énergies et les réseaux de communication), le CAS dispose d’une enveloppe pour lutter contre la précarité énergétique. Une intervention d’urgence peut, dans certains cas, être diligentée pour éviter une coupure d’électricité imminente.

Sensible à cette problématique, le Centre d’action sociale de la Ville de Montrouge élabore actuellement un partenariat du même ordre avec Véolia. L’objectif est de venir en aide aux personnes éprouvant des difficultés dans le paiement de leurs factures d’eau.

Partager sur

Partager sur Facebook Partager sur Twitter